Catégories
Tech & Productivité

Pourquoi l’iPad n’est pas un Ordinateur

Mais peut-il le remplacer? Pour quels usages? Quels sont ses avantages et inconvénients (manques) d’un iPad? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

1. iPadOS, un système à part (ou pas)

Apple a « créé » et présenté iPadOS à la WWDC de 2019 (sorti en Septembre 2019), afin de souligner la différence entre iOS et iPadOS. Mais les deux OS sont, en grosse partie, identique. Seules quelques fonctions diffères (comme le Dock ou la fonction Split View pour iPadOS) ou sont ajoutées dans la version suivante sur iPadOS (comme la personnalisation de l’écran de verrouillage, arrivé sur iOS 16, iPadOS l’aura avec la version 17). Il y a aussi quelques applications qui sont disponibles uniquement sur iPadOS, comme Final Cut Pro ou Logic.

Mais l’essentiel des deux systèmes est développé sur la même base, malgré la promotion d’Apple (en 2022) pour faire de l’iPad (et iPadOS) votre prochain ordinateur…

Est-ce vrai ou juste du bullshit de la part d’Apple?
Voyons cela.

2. Peut-on être productif avec un iPad stock (juste sorti de l’emballage)?

Les fiches techniques des iPad sont affolantes de puissance, même sur le modèle d’entrée de gamme.
Au moment de l’écriture, les processeurs vont du A13 Bionic (iPad 9e génération) au M2 (iPad Pro), les stockages de 64Go à 2To et jusqu’à 16Go de RAM! De quoi faire tourner tout ce que l’on veut et avoir des usages poussés.

Dès le premier allumage, vous aurez toutes les applications nécessaires pour de la bureautique (suite iWork), les mails (Apple Mail), la navigation internet (Safari) et même du montage vidéo (iMovie) léger.
Ces applications, comparées à leurs homologues sur macOS, sont plus basiques, surtout la suite iWork et Mail. Mais assez complète pour la plupart des usages.
Par-contre, seul les iPad avec puce M1 et M2 ont droit au Stage Manager + Gestion complète d’un écran externe, contrairement aux autres iPad qui n’ont que la recopie d’écran avec des bandes noires de chaque cotés… Même si quelques applications savent tirer partie d’un écran externe depuis bien longtemps.
Les logiciels spécialisés, comme Adobe ou Final Cut Pro ont été pendant longtemps manquants. Même s’il n’y sont pas encore tous, cela permet d’utiliser une partie de la puissance de ces iPad.

On peut être productif avec un iPad, voire plus grâce à la focalisation que procure iPadOS. Le système de fenêtres permet d’en avoir jusqu’à 3 (2 en Split View et 1 en Slide Over), ce qui pousse l’utilisateur à ce concentrer sur une tâche à la fois.

3. Que manque-t-il à l’iPad?

Une « vrai » gestion des écrans externes, car Stage Manager est une avancée, mais pas suffisante. On ne peut redimensionner les fenêtres comme on le souhaite, iPadOS impose des tailles préexistantes.
Dans Mail, le dossier regroupant tous les dossiers « Indésirables » n’existe pas… Il faut aller dans chaque dossier de chaque compte mail pour effacer les mails Indésirables… Alors que sur macOS, il existe depuis des décennies! ?

Montre Mail sous iPadOS
Mail sous iPadOS
Montre Mail sous macOS
Mail sous macOS


Dans Numbers, iPadOS ne propose pas la barre inférieure avec des formules (qui sont personnalisables), comme dans Numbers pour macOS… Celle-ci est pratique et fait gagner énormément de temps.
Fichier est une bonne Apps, mais elle n’est pas au niveau de Finder. Même si elle a reçu bien des améliorations depuis.
Malheureusement, il y a plein d’autres petits détails, du même type, qui sont gênants. Surtout que leurs solutions sont, pour la plupart, déjà présentes dans macOS!

Montre un tableau Numbers sous iPadOS
Numbers sous iPadOS
Montre un tableau Numbers sous macOS
Numbers sous macOS

4. Comment palier ces manques?

Il existe des Apps tierces telle que Microsoft Office (pour iWork) ou Spark (pour Mail), qui peuvent être payantes (abonnement, comme Office, ou en 1Shot), qui permettent de palier à ces soucis.
C’est dommage de ne pas corriger directement les Apps de base, afin de fournir une excellente expérience utilisateur dès le début.

5. Qu’apporte l’iPad?

L’iPad a, tout de même, de nombreuses qualités (ce qui me fait d’autant plus rager!), comme son écran tactile, son Pencil, sa portabilité, son autonomie et son intuitivité!
On le prend s’en y réfléchir pour consulter nos mails, regarder une série, griffonner des notes, traiter nos photos et vidéos, remplir des PDF…
C’est un outil agréable, que l’on a envie d’utiliser!

6. [ma] Conclusion.

L’iPad est ambiguë… C’est un peu « je t’aime, moi non plus ». Il a d’excellentes aptitudes, un hardware de fou, mais iPadOS le bride… Et c’est rageant.
Afin de n’utiliser qu’un iPad, il faut revoir tout son workflow, trouver les accessoires qui conviennent à celui-ci et obtenir les applications adéquates.
Pour beaucoup, l’iPad, avec ses Apps, est suffisant.
Pour ma part, je reste dans un setup MacBook Pro 14 + iPad Pro 12,9. Car iPadOS me demande trop de gymnastique et de compromis pour que je sois suffisant productif, malheureusement.
Si vous souhaitez tester par vous-même, je vous conseille d’en trouver un le plus récent possible d’occasion et, si possible, avec son Magic Keyboard, ainsi que son Pencil.

7. Pour aller plus loin.

Voici quelques chaines Youtube et un site d’actualité qui sont inspirantes sur l’iPad et l’univers Apple :
Nightech
MobileAddict
Nowtech
iGeneration | Toute l’actualité iPhone, iPad, iPod et iTunes

Laisser un commentaire